Italie: la communauté indienne manifeste contre l'exploitation agricole après la mort brutale d’un travailleur

Plusieurs milliers de représentants de la communauté indienne de la région de Rome, des partis d’opposition et d’associations de la société civile ont participé à la manifestation organisée à Latina par le syndicat CGIL, le plus important de l’Italie. Le rassemblement intervient trois jours après le décès brutal de Satnam Singh, 31 ans, qui travaillait dans la campagne alentour, pour dénoncer le système d'exploitation proche de l'esclavage que beaucoup de travailleurs agricoles subissent.

La question qui a été soulevée est la suivante : est-ce que la mort de Satnam Singh va, enfin, permettre de mettre la lumière sur les « esclaves » invisibles en Italie ? Ce travailleur agricole indien a été abandonné par son patron comme un sac-poubelle avec, dans un cageot, le reste de son bras droit arraché par une machine agricole, rapporte notre correspondante à Rome, Anne Le Nir.

L’Institut national de statistique estime à 450 000 le nombre d’ouvriers agricoles surexploités. Parmi eux, 70 % proviennent de pays extracommunautaires et restent longtemps sans permis de séjour. Donc sans contrat de travail et payés entre 25 et 30 euros par jour.

De très nombreux représentants de la communauté indienne de la région de Rome étaient présents dans le cortège. La communauté compte plus de 30 000 personnes, essentiellement des Sikhs.

Comme l’a rappelé la dirigeante de la CGIL Francesca Re David, « il est urgent d’en finir avec les entreprises qui violent la loi instituée en 2016 pour protéger les travailleurs contre des conditions similaires à l’esclavage ».


Lire la suite sur RFI