Italie. La belle histoire d’une mobylette volée et retrouvée vingt-trois ans plus tard

·1 min de lecture

En 1998, Antonio Siniscalchi, à l’époque âgé de 22 ans, se faisait dérober sa mobylette, modèle Ciao, par un inconnu. Vingt-trois ans plus tard, les forces de l’ordre l’ont retrouvée à des centaines de kilomètres de son lieu de résidence. Un voyage dans le temps qui fascine le Corriere della Sera.

“C’était l’année de Marco Pantani qui gagne le Tour de France et le Giro, de la Juventus qui perd en finale contre le Real Madrid, et d’un certain Antonio Siniscalchi, de Salerne, qui, heureux, sillonnait les routes à bord de son Ciao.”

L’histoire qui a attiré l’attention du Corriere della Sera et qui inspire cet incipit poétique au journaliste du quotidien milanais commence en 1998. À l’époque, Antonio Siniscalchi – comme beaucoup d’autres jeunes – possède une mobylette, modèle Ciao. Un petit gabarit de 50 cm3, “célèbre symbole de liberté et d’indépendance pour plusieurs générations d’Italiens”, qui lui sera dérobé un jour de mars, raconte le média.

Jusque-là, rien de particulièrement étonnant qui justifierait que cette histoire sorte de l’anonymat, mais ce qui s’est passé il y a quelques semaines mérite d’être rapporté, a estimé le Corriere delle Sera.

“Comme faire un voyage dans le temps”

Vingt-trois ans après avoir perdu les traces de son Ciao, Siniscalchi reçoit un appel. À l’autre bout du fil, Gennaro Signore, commandant des gendarmes de la caserne de Celeneza Valfortore, petit village situé à 145 kilomètres de Salerne, qui a une nouvelle pour lui : “Monsieur Siniscalchi, pourriez-vous nous rejoindre ? Nous avons retrouvé votre mobylette !”

Le Corriere della Sera raconte la réaction de Siniscalchi, entre surprise et émerveillement :

J’ai d’abord pensé à une blague. Puis mon esprit a commencé à se remémorer l’époque de ma jeunesse. Ç’a été comme faire un voyage dans le temps, j’avais acheté mon Ciao d’occasion en 1990, et j’y étais très attaché. À l’époque, je venais de

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles