Italie : après les scandales financiers, le Vatican peine à mettre en place un système plus transparent

franceinfo, Bruce de Galzain
·1 min de lecture

Le pape François a été élu - entre autres - pour faire le ménage dans les finances du Vatican. Mais sept ans après son élection, les scandales financiers n’ont pas cessé et les révélations non plus. Plusieurs audiences et procès sont d'ailleurs prévus en 2021. Alors pourquoi est-ce si compliqué ? Le pape François s’y prend-il mal ?

Retour en décembre 2018, dans une chambre du luxueux hôtel Bulgari à Milan, deux hommes discutent d'un investissement du Vatican. Enregistrés à leur insu, il s'agit de Fabrizio Tirabassi, un cadre de la secrétairerie d'Etat du Vatican (le gouvernement central de l'Eglise), et de Gianluigi Torzi, un intermédiaire financier.

"Donnez-moi 10 millions et je m'en vais"

"Il est possible que d'ici le début de l'année prochaine tout soit centralisé", avait alors dit Fabrizio Tirabassi avant d'ajouter : "Cela signifie que nous perdons le contrôle en tant que secrétairerie d’Etat. Ce n'est pas bon pour toi, alors comment pourrait-on reconnaître le travail que tu as fait ?"

À cette question, Gianluigi Torzi avait répondu : "Et je m’en vais ? Complètement ? Bon ok fais-moi sortir… Mais Fabrizio, je veux être payé. Je ne vais pas partir comme ça. Je pensais gérer pendant 3-4 (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi