Italie : elle annonce sur Facebook qu'elle va tuer son compagnon avant de passer à l'acte

·2 min de lecture
Avant de tuer son compagnon, la jeune femme avait fait part de son "exaspération" sur Facebook (Photo : Getty Images)

La jeune femme âgée de 37 ans s'est rendue à la police dans la foulée. Elle affirme avoir agi en état de légitime défense.

Pour se protéger, elle ne voyait plus d'autre issue. Un tragique fait divers s'est produit il y a quelques jours à Palerme (Italie). Après avoir annoncé sur Facebook qu'elle allait tuer son compagnon, une jeune femme de 37 ans est passée à l'acte dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 octobre.

Dans une série de messages publiés plus tôt dans la soirée sur le réseau social, et traduits par La Provence, la trentenaire avait fait part de ses tourments : "Ma famille me manque, je suis seule, cet être m’a conduite à l’exaspération. La police et les carabiniers semblent d’accord avec lui. Ce soir, je vais faire quelque chose que jamais je n’aurais pensé faire, je vous aime pardonnez-moi."

VIDÉO - Le calvaire de Fanny Thiel, victime de violences conjugales : "Partir ou rester, on est condamnées à mourir. C’est une torture permanente"

Elle avait demandé plusieurs fois à la police d'intervenir

Selon Il Giornale, une altercation se serait ensuite produite et la jeune femme aurait poignardé son compagnon avec un couteau de cuisine, avant de contacter immédiatement les forces de l'ordre pour avouer son crime. "Je l'ai frappé pour me défendre, a-t-elle ensuite expliqué au cours de son interrogatoire. Ces dernières semaines, la relation était devenue très difficile, au point que j’ai demandé plusieurs fois à la police d’intervenir." En vain.

À la suite de ses aveux, la trentenaire a été incarcérée et va être mise en examen. Mort sur le coup, son conjoint, qui était âgé de 46 ans, était connu de la justice pour des affaires de trafic de drogue et d'homicide involontaire. Il purgeait d'ailleurs une peine de prison aménagée, qui prévoyait notamment qu'il rentre tous les soirs avant 23h au domicile de sa compagne.

VIDÉO - Marlène Schiappa - Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes : "N’ayez pas honte. Ne vous cachez pas. Vous avez le droit de partir de chez vous, même sans attestation !"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles