Italie, Angleterre, Suède... À l'approche des fêtes, les restrictions anti-Covid se durcissent en Europe

Clément Boutin avec AFP
·5 min de lecture
Une femme portant un masque marche sous les décorations de Noël à Moscou le 15 décembre 2020 - Dimitar DILKOFF © 2019 AFP
Une femme portant un masque marche sous les décorations de Noël à Moscou le 15 décembre 2020 - Dimitar DILKOFF © 2019 AFP

Après un mois et demi de confinement, la France a fait le choix, le 15 décembre, de lever une partie de ses restrictions, même si l'objectif des 5000 contaminations quotidiennes initialement annoncé par Emmanuel Macron n'avait pas été atteint.

Si un couvre-feu a été réinstauré entre 20h et 6h, les Français peuvent se déplacer en journée sans attestation et partout dans l'Hexagone. L'ensemble des lieux culturels restent tout de même fermés, de même que les bars, restaurants et boîtes de nuit.

"Les Français font beaucoup d'efforts", a commenté ce lundi matin le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, sur RTL. "Nous pouvons continuer à avancer avec les règles qui ont été fixées au 15 décembre."

Si Emmanuel Macron et son gouvernement accordent aux Français un moment de répit pour les fêtes, d'autres pays ont récemment pris des mesures beaucoup plus contraignantes, la crainte d'une troisième vague étant dans toutes les têtes.

· Un reconfinement pour les fêtes en Italie

Toute l'Italie sera classée "rouge" entre le 24 décembre et le 6 janvier, a annoncé le Premier ministre italien Giuseppe Conte vendredi, alors que le pays est l'un des plus affectés par la pandémie de coronavirus.

Les déplacements seront interdits à l'exception d'une fois par jour, à l'intérieur de sa propre région, pour rendre visite à des parents ou des amis, en dehors du couvre-feu qui existait déjà, de 22h à 5h. Il est ainsi possible de recevoir chez soi deux convives, accompagnés de leurs enfants s'ils ont au maximum 14 ans.

Tous les bars et restaurants seront fermés mais pourront faire de la vente à emporter. Seuls les commerces alimentaires, les pharmacies, les bureaux de tabac et de journaux, les librairies, mais aussi les coiffeurs et les blanchisseries pourront être ouverts. Les célébrations religieuses seront aussi autorisées jusqu'à 22h.

Le gouvernement a néanmoins consenti durant ce confinement quatre journées classées "orange", où tous les commerces pourront rouvrir leurs portes (les 28, 29, 30 décembre et le 4 janvier) jusqu'à 21h. Les Italiens pourront alors se promener librement dans leur commune, sans autorisation particulière.

· Un reconfinement pour Londres, le sud-est de l'Angleterre et le Pays de Galles

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé ce samedi le reconfinement de Londres et du sud-est de l'Angleterre dès dimanche, portant un coup de grâce aux retrouvailles de Noël, pour tenter de juguler une envolée des contaminations attribuée à une nouvelle souche du nouveau coronavirus.

Déjà soumis à de contraignantes restrictions, les habitants de la capitale et du sud-est de l'Angleterre vont être placés sous un nouveau niveau d'alerte, le quatrième et plus élevé. Ils auront pour consigne de rester chez eux et les commerces non essentiels ne pourront plus rouvrir après avoir baissé le rideau samedi, mettant un terme aux achats de Noël de dernière minute. Les pubs, restaurants et musées y étaient déjà fermés depuis le week-end dernier.

Toutes ces mesures prendront effet dimanche matin. Elles sont mises en place au moins jusqu'au 30 décembre, date à laquelle elles seront réexaminées.

Le Pays de Galles a pour sa part décidé d'avancer la date de son reconfinement, initialement prévu après Noël: il débutera dès ce soir minuit, comme à Londres, a annoncé le Premier ministre gallois.

· Des mesures plus strictes en Suède

La Suède, qui fait face à un bilan de plus en plus lourd de la deuxième vague, a effectué vendredi un nouveau revirement dans sa stratégie atypique face au coronavirus.

Si un confinement ou des fermetures complètes des bars, restaurants et magasins ne sont pas à l'ordre du jour, le Premier ministre Stefan Löfven a présenté une nouvelle série de mesures et de recommandations plus strictes à l'approche des fêtes.

Des jauges de visiteurs vont être introduites dans les commerces et clubs de sport, les tablées vont être limitées à quatre personnes dans les restaurants, la vente d'alcool sera interdite après 20h et l'enseignement à distance dans les lycées sera prolongé jusqu'au 24 janvier.

Le port du masque est, enfin, recommandé dans les transports publics, notamment aux heures de pointe lorsque la distanciation est impossible. Une annonce symbolique pour la Suède, qui ne recommandait jusqu'ici le port du masque nulle part.

· Un troisième confinement après Noël en Autriche

Du 26 décembre au 24 janvier, l'Autriche va instaurer un "couvre-feu" qui s'appliquera "toute la journée", soit un troisième confinement généralisé, a annoncé le gouvernement vendredi dans un communiqué.

Après le 18 janvier, seuls les résidents s'étant pliés à un test antigénique pourront reprendre une vie sociale avant la levée générale des restrictions. Les enseignants, les commerçants en contact avec la clientèle et les conducteurs de transports en commun seront testés toutes les semaines à partir de cette date.

Les magasins, les librairies, les musées et les écoles, qui avaient rouvert le 7 décembre, vont à nouveau fermer jusqu'au 18 janvier. Les hôtels, les restaurants, les salles de sport et les salles de spectacle, qui eux n'avaient pas été autorisés à rouvrir, resteront aussi fermés jusqu'à cette date.

· Les centres commerciaux et boutiques fermés pendant les fêtes au Danemark

Le Danemark a décidé, jeudi, de donner un nouveau tour de vis à ses mesures de restriction contre le Covid-19.

Depuis cette date, les centres commerciaux ont fermé dans le pays. Une autre série d'activités vont devoir s'arrêter lundi, puis entre le 25 décembre et le 3 janvier, tous les commerces non essentiels seront fermés. Seuls les magasins d'alimentation et les pharmacies resteront ouverts.

Ces restrictions rejoignent la longue liste de mesures prises pour juguler la hausse croissante des nouveaux cas, après l'extension à l'ensemble du pays mardi des mesures de semi-confinement: fermeture des collèges et lycées, bars, restaurants, centres sportifs et lieux culturels.

Article original publié sur BFMTV.com