Issa Doumbia sermonné par un internaute, l’humoriste le recadre et s’emporte

·1 min de lecture

Issa Doumbia est en colère et ce n’est pas le moment de le chercher. Comme de nombreux artistes, l’humoriste est privé de scène à cause de la crise sanitaire. Une situation de plus en plus difficile à tenir pour lui mais aussi pour de nombreuses professions qui gravitent autour du monde du spectacle. À l’image de Jean-Marie Bigard qui a relayé l’émouvant message d’un professionnel durement touché, c’est aussi pour eux que l’acteur de Nos Chers Voisins a publié sur Instagram une vidéo de l’ancien monde. Une salle pleine à craquer, aucune distanciation sociale et un public qui hurle de bonheur… une image que le comédien n’est pas près de revoir. « J’espère revivre ça ! Aujourd’hui je me demande, quand va-t-on pouvoir revivre et rire ensemble ? », s’interroge Issa Doumbia dans la légende de son post avant d’envoyer un message de soutien à toute la profession : « Courage à tous les amis en spectacle, les techniciens, les costumiers, régisseurs, administrateurs, colleurs d’affiche ».

Mais ce post publié ce lundi 26 octobre et empreint de nostalgie n’a pas plu à tout le monde. Comme toujours sur les réseaux sociaux, certains internautes ont donné leur avis et dit ce qu’ils pensaient à Issa Doumbia concernant la situation actuelle. L’un d’eux a déclenché la colère du comédien en lui répondant : « C'est toute l'Europe qui souffre, soyons raisonnables il n’y a pas que les artistes qui sont impactés… »

La remarque n’est pas passée auprès de l’artiste qui a perdu son sang froid : « J’ai (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Le Juste Prix : Philippe Risoli révèle la raison très étonnante de l’arrêt de son jeu sur TF1
"J'ai fait trop de botox" : Pascale Arbillot révèle avoir été défigurée par la chirurgie esthétique
Marine Lorphelin agacée par une initiative gouvernementale ? Son étonnant repost
L’amour est dans le pré : cet aspect négatif de l'aventure auxquels les prétendants ne s'attendaient pas
PHOTO Manon Tanti répond aux critiques d'Hugo Clément après avoir filmé un singe en laisse