Israël: visite historique d'une délégation émiratie, marquée par les échanges commerciaux

·1 min de lecture

Deux ministres et deux ministres adjoints des Emirats Arabes Unis se sont rendus ce mardi 20 octobre à Tel Aviv, après un accord de normalisation entre les deux pays. Au cours de ce déplacement de quelques heures, l’accent a été mis sur les liens économiques.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

Deux mois après l’annonce d’un accord de normalisation entre Israël et les Emirats arabes unis, chaque étape de ce rapprochement est saluée avec emphase de la part des acteurs. « Nous sommes en train d’écrire l’histoire », a déclaré le Premier ministre Benyamin Netanyahu, en accueillant la délégation émiratie à son arrivée à l'aéroport de Ben Gourion.

Les Etats-Unis, toujours au premier rang de chaque étape de la naissance de cette alliance, ont quant à eux qualifié le vol de moment « enthousiasmant » par la plume d’Avi Berkowitz, représentant de Donald Trump pour les négociations internationales.

La page d’« histoire » écrite ce mardi portait avant tout sur les échanges commerciaux entre les deux pays. Ce sont d’ailleurs les ministres des Finances et de l’Economie des Emirats arabes unis qui ont mené leur délégation nationale. Et le secrétaire au Trésor qui était à la tête de l’équipe américaine. Les trois pays ont annoncé la création d’un fonds de 3 milliards de dollars pour financer le développement régional, notamment des projets d’infrastructures au Moyen-Orient.

Israël et les Emirats ont également signé un accord exemptant les citoyens de chaque pays de visa. Cela devrait faciliter les échanges. Mais ce mardi, la délégation émirienne n’a pas quitté l’aéroport de Tel Aviv. Officiellement en raison de restrictions liées au coronavirus. La partie culturelle de ces visites devra attendre la fin de la pandémie.