Israël: report du procès de Benyamin Netanyahu pour cause de confinement

·1 min de lecture

Un répit pour le Premier ministre israélien face à la justice. Le procès de Benyamin Netanyahu devait reprendre la semaine prochaine, mais l’audience est finalement reportée à cause du confinement général dû au coronavirus. Benyamin Netanyahu est jugé pour corruption notamment et il a tout fait ces dernières semaines pour imposer des mesures de restrictions strictes. Pour l’opposition israélienne, Benyamin Netanyahu a verrouillé le pays dans son propre intérêt.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa

Benyamin Netanyahu est inculpé pour corruption, fraude et abus de confiance. C’est une première dans l’histoire d’Israël pour un chef de gouvernement en exercice.

Son procès débute en mai 2020. Le Premier ministre israélien comparaît alors devant ses juges. Il déclare avoir compris les charges retenues contre lui. Des accusations qu’il qualifie par la suite de « ridicules ».

Depuis, il y a eu un long fleuve procédural. Mais sa présence n’était pas requise jusqu’à ce 13 janvier, où il devait de nouveau se présenter devant les juges.

Un procès retentissant : plus de 300 témoins devaient y prendre part. Seulement voilà, le pays est une nouvelle fois paralysé. Pas le choix, la justice israélienne annonce reporter l’audience à une date ultérieure.

Face à une flambée de nouveaux cas de Covid-19, Benyamin Netanyahu s’est battu avec force pour imposer un confinement général. Le chef de l’opposition Yair Lapid, y voit une manœuvre politique.

Pour Benny Gantz, ministre de la Défense et de la Justice, adversaire de Benyamin Netanyahu, le problème n’est pas le report de l’audience, mais d’avoir un chef du gouvernement « inculpé ».