En Israël, le reconfinement a fonctionné, mais à quel prix?

·1 min de lecture

C'est l'un des premiers pays au monde à s'être reconfiné. Israël a débuté son confinement le 18 septembre pour théoriquement trois semaines, période correspondant aux fêtes juives de la nouvelle année. Ce jour là, plus de 4.300 personnes avaient été en moyenne infectées, soit l'équivalent de 32.000 cas, rapporté à la population française. En moyenne sur 7 jours, c'est un peu moins que chiffre actuel du nombre de contaminations quotidiennes en France. Ce confinement a-t-il fonctionné? Le JDD fait le point.   

Pourquoi un confinement avait-il été décidé? Israël avait parfaitement réussi à maitriser la première vague du virus au printemps en prenant des mesures fortes et rapides. Dès le 19 mars, Benyamin Netanyahou avait décidé d'un confinement alors que le nombre de cas dans le pays ne dépassait pas les 700. Résultat, le virus n'a fait que 245 morts durant la période du printemps. Le 5 mai, soit un mois et demi après le début du "lockdown", le Premier ministre israélien amorce la sortie du confinement. Quelques jours plus tard, il encourage les Israéliens à sortir de nouveau. "Nous voulons vous faciliter la vie, vous permettre de sortir et de revenir à une vie normale, de prendre un café ou de boire une bière", déclare-t-il.

Le gouvernement décide alors de lever rapidement les restrictions afin de remettre l'économie sur les rails. Trop vite? La réouverture des écoles et ce déconfinement trop hâté, a notamment été pointé du doigt par les experts, pour expliquer la seconde vagu...


Lire la suite sur LeJDD