Israël : en pleine campagne de vaccination, le pays se confine pour la troisième fois

·2 min de lecture

Le taux de contamination qui s’envole une nouvelle fois n’a pas laissé le choix aux ministres et en pleine période de crise politique, Israël se referme une troisième fois pour un nouveau confinement. Officiellement il devrait se poursuivre pendant deux semaines mais les responsables de la santé en Israël laissent entendre que ce confinement pourrait durer environ un mois. Parallèlement la campagne de vaccinations se poursuit.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Interdiction de sortie à plus d’un kilomètre du domicile. Pas de rencontres familiales. Les écoles en grande partie fermées. Quarantaine obligatoire pour les Israéliens de retour au pays dans des hôtels d’accueil. Et les frontières fermées à tous les ressortissants étrangers...

La colère est particulièrement grande chez les commerçants qui commençaient tout juste à se ressaisir. « Jamais deux sans trois, déplore ainsi Nathalie Hirschprung, la propriétaire de Vice Versa, la librairie française de Jérusalem. Côté moral cela pourrait aller mieux, d'autant que nous les petits commerçants, nous ne recevront aucune aide de l'État. »

Les centres commerciaux menacent de rouvrir quoiqu’il arrive le 10 janvier prochain.

Et parallèlement, la campagne de vaccinations se poursuit à un rythme accéléré. Objectif : 150 000 vaccinations par jour.

Le premier ministre Benyamin Netanyahu est optimiste : « Nous sommes en pleine campagne géante de vaccination sans précédent dans le monde, a-t-il déclaré. Je vous demande de respecter ce confinement court et strict. Ensemble, ces deux choses nous permettront d’être les premiers à juguler le coronavirus. »

Selon le ministère de la Santé, d’ici à fin janvier, toute la population israélienne à risque devrait avoir reçu les deux doses du vaccin. Pour les autres, rien n’a encore été décidé.

►À lire aussi : Dissolution de la Knesset: Israël, «médaille d’or de l’instabilité» politique