Israël pilonne sans relâche la bande de Gaza, plus de 30 morts dans le camp de Nousseirat

Alors que de nouvelles tensions se font sentir au sein du cabinet de guerre en Israël – Benny Gantz, rival de Benyamin Netanyahu menace de démissionner si d'ici au 8 juin le Premier ministre n'est pas en mesure de présenter « un plan stratégique » pour la guerre et l'après-guerre à Gaza —, la bande de Gaza est toujours sous les bombes israéliennes. Une frappe a fait 31 morts ce dimanche matin 19 mai dans le centre de l'enclave, selon une source locale.

Bombardement sur le camp de réfugiés de Nousseirat : la défense civile de la bande de Gaza indique que c'est la maison de la famille Hassan qui a été visée par Israël. Plus de 30 morts et une vingtaine de blessés ont été retirés des décombres.

Des tirs d'artillerie et des explosions résonnent dans d'autres secteurs de l'enclave palestinienne, notamment à Jabalya dans le nord ou à Rafah, dans le sud, où Israël poursuit son opération militaire terrestre. Selon l'Unrwa, l'agence des Nations unies en charge des réfugiés palestiniens, environ 800 000 personnes ont été de nouveau déplacées ces derniers jours pour fuir ce secteur.

À lire aussiBande de Gaza: des combats d’une intensité extrême du nord au sud de l’enclave

Plus de 35 000 morts palestiniens

Israël a aussi déclaré ce dimanche que deux autres de ses soldats avaient été tués lors d'un affrontement dans le sud de la bande de Gaza.


Lire la suite sur RFI