Israël: le passe sanitaire désormais directement lié à la 3e dose de vaccin

·1 min de lecture

Ils étaient les premiers à avoir été vaccinés dès la fin du mois de décembre 2020, les premiers aussi à recevoir une troisième dose du vaccin pour booster les anticorps. Ce dimanche 3 octobre, une nouvelle réforme du passe sanitaire est mise en place en Israël.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Le site internet du ministère de la santé ne fonctionne plus ce dimanche matin et la validité de l'ancienne vignette verte, le Tav Yarok, a été prorogée de quelques jours pour éviter que près de deux millions d’Israéliens soient privés de passe sanitaire dès ce dimanche matin.

Désormais la nouvelle vignette ne sera plus attribuée qu’aux personnes ayant reçu une troisième dose du vaccin Pfizer, le seul administré en Israël, ou alors à ceux qui ont été doublement vaccinés il y a moins de six mois.

Un passe sanitaire temporaire peut malgré tout être obtenu grâce à un test de dépistage du virus, un examen qui n’est plus gratuit sauf pour les sujets non éligibles à la vaccination.

Beaucoup de récalcitrants

La dose de rappel du vaccin est offerte à la population israélienne depuis le début du mois d'août : quelque 38% des Israéliens en ont déjà bénéficié.

À lire aussi : Covid-19: Israël impose sur son territoire de nouvelles restrictions sanitaires

Mais le nombre de récalcitrants à cette troisième dose reste important alors que la quatrième vague de l'épidémie semble toucher à sa fin. Conséquence de cette réforme du passe sanitaire en tout cas : une véritable ruée vers les centres de vaccinations. Plus de 100 000 Israéliens en moins de 72 heures ont reçu leur troisième dose.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles