En Israël, le Parti travailliste décale l’élection de son président pour Britney Spears.

Libération.fr

Il explique qu’organiser le scrutin le 3 juillet, jour du concert de la chanteuse à Tel-Aviv, risquait de tourner au casse-tête logistique, notamment sur les routes. Le quotidien Haaretz invoque, lui, un manque d’agents de sécurité, déjà occupés en raison du show de Britney Spears.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

A Fuenlabrada, la fin de la police «macho, catho et blanche»
Le meilleur restau du monde est à New York
Etats-Unis Le suprémaciste blanc Steve Bannon évincé du NSC
L’Australie a annoncé la découverte dans des lamelles de parquet de 903 kilos de méthamphétamine,
15

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages