Israël-Palestine : "La solution à deux Etats n'est plus crédible aujourd'hui"

·1 min de lecture

L'armée israélienne a mené tôt lundi matin une intense série de frappes sur Gaza. Des témoins sur place parlent des bombardement les plus importants depuis la reprise lundi dernier des affrontements entre Israël et le Hamas. Les frappes ont provoqué des coupures d'électricité et des centaines de bâtiments ont été endommagés, d'après les autorités locales, qui n'ont pas fait état de victimes dans l'immédiat. Et l'apaisement n'est pas encore en ligne de mire, rappelle Bertrand Badie, professeur émérite à Science Po, invité d'Europe 1 lundi matin. 

Ces nouvelles frappes israéliennes interviennent alors que l'enclave palestinienne avait enregistré la veille son bilan quotidien le plus lourd depuis le début de ce nouvel épisode de violences : 42 Palestiniens, dont au moins huit enfants, ont péri dans des raids, selon le ministère de la Santé local. Au total, depuis le 10 mai, 197 Palestiniens ont été tués. 

Côté israélien, 10 personnes tuées et 294 blessés

"Cette insistance du gouvernement de Netanyahou à la mort d’un grand nombre de civils et à la destruction des infrastructures sont autant de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité", s'indigne au micro d'Europe 1 Wassel Abu Youssef, membre de l’Organisation pour la libération de la Palestine (OLP). 

>> LIRE AUSSI - À Jérusalem, le quartier de Cheikh Jarrah est l'emblème du conflit israélo-palestinien

Côté israélien, dix personnes ont été tuées, dont un enfant, et 294 blessées après des tirs de groupes armés palestin...


Lire la suite sur Europe1