Israël-Palestine : Instagram vs la réalité

·1 min de lecture
Depuis quelques semaines, les rumeurs enflent sur les réseaux sociaux. Image d'illustration.
Depuis quelques semaines, les rumeurs enflent sur les réseaux sociaux. Image d'illustration.

Heurts explosifs aux abords de l'esplanade des Mosquées, pluie de missiles sans précédent en provenance des organisations terroristes de la bande de Gaza, rixes entre communautés dans plusieurs villes israéliennes : après des années de relative accalmie, le conflit israélo-palestinien resurgit avec une violence déconcertante. Sur nos écrans aussi : déferlement de statuts, photos, infographies, likes, partages, stories, passant les faits au filtre déformant d'un narratif idéologique radical bien huilé, visiblement intégré par un très grand nombre d'internautes.

Bien avant l'explosion des réseaux sociaux, le conflit israélo-palestinien fut précurseur de l'impact sur l'opinion publique d'une viralisation de contenus à la portée symbolique puissante. On se souvient des photographies d'enfants palestiniens près de chars militaires israéliens, gravant dans le marbre l'image d'un conflit asymétrique, attribuant sur des temps longs les rôles de bourreau et de victime.

À LIRE AUSSILuc de Barochez ? Israël vulnérable face aux islamistes

Les commentaires du week-end autour de la destruction d'un immeuble qui abritait les bureaux de l'AP et d'Al-Jazeerah en témoignent encore. Alors que l'armée israélienne fait évacuer le bâtiment, déclare viser une unité opérationnelle importante des renseignements militaires du Hamas, on soupçonne instantanément Israël de vouloir empêcher la couverture des événements sur place. Le conflit israélo-palestinien est une guerre d'images.

#AlA [...] Lire la suite