Israël n'exclut pas de devoir "venir à bout" du Hamas si la "dissuasion" échoue, dit Netanyahu

·2 min de lecture

Après plus d'une semaine d'échanges de tirs meurtriers, le Premier ministre israélien a affirmé mercredi ne pas exclure de devoir "venir à bout" du Hamas palestinien, si l'option de la "dissuasion" échouait. 

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé mercredi ne pas exclure de devoir "venir à bout" du Hamas palestinien, au pouvoir dans la bande de Gaza, si l'option de la "dissuasion" échouait, après plus d'une semaine d'échanges de tirs meurtriers.

"Il n'y a que deux possibilités de les affronter, soit vous en venez à bout --et c'est toujours une possibilité-- soit vous les dissuadez et nous sommes actuellement engagés dans une dissuasion ferme", a déclaré le Premier ministre à des ambassadeurs à Tel-Aviv. "Je dois dire que nous n'écartons aucune possibilité", a-t-il ajouté. "Ce que nous essayons de faire est précisément ceci: diminuer leurs capacités, leurs moyens terroristes, et diminuer leur détermination", a-t-il encore précisé. "Nous espérons pouvoir rétablir le calme, et nous espérons pouvoir le rétablir rapidement. Je veux dire que nous faisons cela en faisant le maximum pour éviter les victimes civiles".

Depuis le début, le 10 mai, de ce nouveau cycle de violences entre Israël et des groupes armés de la bande de Gaza, en tête desquels le Hamas, au moins 219 Palestiniens ont été tués dans des frappes israéliennes sur l'enclave palestinienne densément peuplée et sous blocus, selon le ministère de la Santé local. Côté israélien, 12 personnes ont péri après des frappes de roquettes en direction du territoire israélien, d'après la police.

Israël étudie "la question du moment opportun pour un cessez-le-feu"

Les forces israéliennes affirment avoir visé, outre des sites de lancement de roquettes, plusieurs quartiers généraux du Hamas, les maisons de ses dirigeants, des équipements ainsi que des souterrains utilisés pour le mouvement de munitions et d'activistes. Israël étudie "la question du moment opportun(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles