Israël : un morceau de parchemin biblique vieux de 2 000 ans découvert près de la mer Morte

Pendant des années, sur les contreforts de la Mer Morte, dans la réserve naturelle de Nahal Ever, des archéologues israéliens ont exploré des dizaines de grottes. Une course contre-la-montre contre les pillards. À l'intérieur, des kilomètres de galeries à dégager à la main, précautionneusement tamisées, afin de ne rien laisser derrière eux. Ils y ont récemment trouvé un inestimable trésor, pas plus grand qu’un timbre-poste : le fragment d’un parchemin, rédigé il y a 200 ans. Il a été déplié avec une infinie précaution par une scientifique dans le laboratoire de l’Autorité israélienne des antiquités. Un texte rédigé en grec Le texte est écrit en grec, mais le mot "dieu" y apparaît en hébreu ancien. Il s’agit d’un passage d’un texte de l’Ancien testament. "Ce sont des fragments d’un manuscrit dont nous avons déjà découvert des morceaux dans les années 1950 et au début des années 1960", explique Oren Ableman, spécialiste des manuscrits. Ce sont les pièces de ce grand puzzle, qui fait lui-même partie des 900 manuscrits conservés au Musée des manuscrits d'Israël. Un bâtiment sous haute surveillance et conçu pour résister à une explosion nucléaire.