Israël: dans les localités arabes, la violence a fait 100 morts depuis le début de l'année

·2 min de lecture

Une ambiance d'insécurité totale. Les attaques, le plus souvent à l'arme automatique, sont perpétrées souvent en plein jour, sans que la police intervienne. Les responsables de la communauté arabe israélienne, environ 2 millions de personnes, tirent la sonnette d'alarme et exigent plus d'efficacité de la police pour rétablir l'ordre dans leurs localités. Une commission interministérielle devrait débattre ce dimanche 3 octobre d'un énième plan pour contrer la violence au sein de la société arabe israélienne.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Il s'appelait Mehran Mugrabi, un père de famille de 42 ans. Il a été abattu à coups de pistolet à Haïfa, après avoir été renversé par une voiture. Cela s’est passé à quelques dizaines de mètres seulement de la station de police dans la ville basse.

Il est la centième victime au sein de la communauté arabe israélienne depuis le début de l’année. Règlements de compte entre familles rivales, trafic de drogue ou d’armes, mais aussi assassinats pour préserver l’honneur de la famille, la violence est de mise dans les rues des localités arabes israéliennes.

À lire aussi : Les Arabes israéliens déchirés entre leur citoyenneté israélienne et leur identité palestinienne

Nombreuses armes automatiques en circulation

Les élus arabes israéliens accusent la police de laisser faire ces actes de violence sans réagir. Depuis longtemps, ils exigent la saisie des nombreuses armes automatiques qui circulent dans les villages arabes. Certains demandent même que le Shin Bet, le service de sécurité intérieure aux méthodes musclées, prenne la relève de la police.

C’est une véritable plaie, a reconnu le Premier ministre israélien Naftali Bennett, qui promet d’agir. Une promesse qui avait déjà été faite par plusieurs des gouvernements précédents.

À lire également : Israël/Gaza: mouvement de grève générale inédit des Arabes israéliens et des Palestiniens

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles