Israël: l'Iran au cœur de l'échange entre Joe Biden et Yaïr Lapid à Jérusalem

Le président américain Joe Biden est actuellement en Israël, première étape de sa tournée au Moyen-Orient, avant les Territoires palestiniens et l'Arabie saoudite. Dès son arrivée, mercredi 13 juillet, les responsables israéliens ont immédiatement donné le ton. Pour eux, le principal enjeu de cette visite est l’Iran.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa

Les Israéliens redoutent que la République islamique développe des armes atomiques, alors que les négociations sur le nucléaire iranien entre les grandes puissances et Téhéran semblent dans l’impasse. Face à cette menace, l'État hébreu rêve d’une alliance militaire régionale, qui regrouperait tous les alliés des États-Unis au Moyen-Orient : Israël évidemment, l'Égypte, la Jordanie, mais aussi les monarchies du Golfe, les Émirats arabes unis, le Bahreïn et pourquoi pas l’Arabie saoudite, où se rendra Joe Biden dès vendredi.

► À consulter : En Israël, Joe Biden promet de «renforcer encore» les liens avec l’État hébreu

Interrogé mercredi soir par la chaîne 12 israélienne, le président américain reste néanmoins ferme : il veut privilégier la solution diplomatique avec l’Iran. « L’usage de la force n’interviendra qu’en dernier recours », a-t-il ainsi déclaré. Ce sujet est tellement essentiel pour les Israéliens qu’il éclipse pour le moment tous les autres enjeux de la visite.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles