Israël et le Liban signent un accord historique pour délimiter leur frontière maritime

© REUTERS

Un accord historique. Après de longs mois de négociations, le Liban et Israël - deux États pourtant officiellement en guerre - vont signer ce jeudi un accord délimitant leur frontière maritime. « Il s'agit d'un accomplissement politique, ce n'est pas tous les jours qu'un État ennemi reconnaît l'État d'Israël dans un accord écrit, et ce, devant l'ensemble de la communauté internationale », a déclaré Yaïr Lapid, le Premier ministre israélien. « L'État d'Israël a gagné aujourd'hui en termes de sécurité, d'économie, de diplomatie et d'énergie », a-t-il ajouté.

Le Liban refuse de se retrouver dans la même salle que la délégation israélienne

L'accord doit être formellement signé dans l'après-midi au siège de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul), dans la localité frontalière libanaise de Naqoura, en présence du médiateur américain Amos Hochstein et de la coordinatrice spéciale de l'ONU au Liban Joanna Wronecka. Toutefois, le Liban refuse que sa délégation se retrouve dans la même salle que celle d'Israël et qu'ils signent le même texte.

Lire aussi - Politique, sécurité, économie... Pourquoi Israël se rapproche de l'Afrique

Cet accord va permettre aux deux pays d'exploiter des gisements gaziers en Méditerranée orientale. En vertu de l'accord, le champ offshore de Karish se situe entièrement dans les eaux israéliennes. Le Liban pour sa part aura tous les droits d'exploration et d'exploitation du champ de Cana, situé plus au nord-est, dont une partie se situe dans ...


Lire la suite sur LeJDD