En Israël, l'ex-ministre de la Défense Benny Gantz menace de quitter le cabinet de guerre

L'ancien ministre de la Défense et chef du Parti de l'unité nationale Benny Gantz a fixé un ultimatum au Premier ministre israélien pour adopter un "plan d'action" stratégique, notamment sur l'organisation de l'après-guerre dans la bande de Gaza. Sans réponse de Benjamin Netanyahu, il sera "contraint de démissionner du gouvernement".

Le cabinet de guerre est-il en train de se fissurer ? Le principal rival de Benjamin Netanyahu, Benny Gantz, a donné trois semaines au Premier ministre israélien pour adopter un "plan d'action" stratégique, notamment sur l'après-guerre dans la bande de Gaza, faute de quoi il démissionnera.

"Le cabinet de guerre doit formuler et approuver d'ici le 8 juin un plan d'action permettant de réaliser six objectifs stratégiques d'importance nationale", a déclaré Benny Gantz lors d'un discours télévisé, s'affirmant sinon "contraint de démissionner du gouvernement".

Le cabinet compte cinq membres, dont les trois principaux sont Benjamin Netanyahu, Benny Gantz et le ministre de la Défense, Yoav Gallant.

"La voie des fanatiques"

Il a aussi appelé à une normalisation avec l'Arabie saoudite "dans le cadre plus large qui permettra une alliance entre le 'monde libre' et le monde arabe contre l'Iran et ses alliés".

Le ministre avait dit son opposition à une administration civile ou militaire de la bande de Gaza par Israël.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Gaza : violents combats à Jabalia et Rafah, dissensions au sommet de l'État israélien
Les premiers chargements d'aide humanitaire enfin débarqués à Gaza par la jetée provisoire
L'armée israélienne annonce avoir rapatrié le corps d'un otage récupéré à Gaza