Israël : les muezzins bientôt contraints au silence ?

Séance houleuse ce mercredi au Parlement israélien, où les députés ont approuvé, lors d’un vote préliminaire, deux projets de loi visant à limiter voire à interdire les appels à la prière des mosquées. Les deux textes, qui évoquent des “nuisances sonores”, ont été présentés par le “Foyer Juif” et “Israel Beytenou”, deux partis nationalistes, membres de la majorité gouvernementale.

“C’est une loi d’ordre social qui vise à protéger le sommeil des citoyens, sans nuire à la foi religieuse, quelle qu’elle soit : Islam, judaïsme ou toute autre foi en Dieu. Cette foi nous est commune : Allahou akbar, Dieu est grand”, a déclaré à la tribune de la Knesset Motti Yogev, député du Foyer Juif.

Ce projet a entraîné la colère des députés arabes de l’opposition :

“La Knesset n’est jamais intervenue pour se mêler des cérémonies religieuses juives. Ces projets de loi sont des actes racistes. Vous vous mêlez du sujet le plus sensible pour les musulmans”, a répliqué Ahmad Tibi de la “Liste unifiée” .

Les appels à la prière des mosquées sont diffusés cinq fois par jour via des hauts-parleurs. Le parti Foyer Juif souhaite les interdire de 23h à 7h du matin, alors qu’Israel Beytenou prône une interdiction totale dans les zones urbaines.

Soutenu par le gouvernement, mais pas par le président israélien Reuven Rivlin, ces projets de loi ont entraîné une vague de contestation dans le monde arabe.

Le Parlement israélien veut limiter les appels à la prière des #mosquées #israel https://t.co/qHanWAb6tO pic.twitter.com/W06fPPbBcL— L’Orient-Le Jour (@LOrientLeJour) 8 mars 2017

Avec AFP

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages