Israël: le laxisme des forces de sécurité face à la hausse des violences anti-palestiniennes

·2 min de lecture

Hébron, Ramallah et Naplouse... C'est autour de ces villes de Cisjordanie qu'ont lieu la plupart des incidents anti-palestiniens. Ils sont, le plus souvent, le fait de jeunes colons et les forces de sécurité israéliennes ne réagissent pas dans la plupart des cas. Une situation qui a été récemment débattue par l'establishment sécuritaire israélien.

Avec notre corrrespondant à Jérusalem, Michel Paul

Pour le premier semestre 2021, pas moins de 416 attaques contre des Palestiniens perpétrées par des colons ont été recensées. C'est deux fois plus que pour la même période l’année précédente et cela dépasse le nombre de cas similaires pour toute l’année 2019.

Le quotidien israélien Haaretz emprunte ces chiffres à un débat mené à huis-clos par des responsables de la communauté sécuritaire israélienne. Il s’agit d’actes de vandalisme et de jet de pierre, mais aussi des attaques physiques menées directement par des colons contre des Palestiniens qui, elles aussi, ont plus que doublé en un an.

À lire aussi : Israël: dans les localités arabes, la violence a fait 100 morts depuis le début de l'année

Incidents et réactions

Ainsi, 23 Palestiniens ont été blessés lors des agressions pendant le premier semestre de cette année, contre 8 en 2020 et 7 lors de la même période l'année précédente.

Toujours selon Haaretz, cette nette augmentation des cas de violence anti-palestinienne en Cisjordanie est le résultat du laxisme des forces de l’ordre israéliennes. Une attitude installée après deux incidents qui ont provoqué des réactions violentes de la part de jeunes colons : le meurtre d’une habitante d’une colonie de peuplement par des Palestiniens et la mort accidentelle d’un jeune colon lors d’une poursuite avec la police.

À lire également : Cisjordanie: affrontements entre Israéliens et Palestiniens, la crainte d'une montée de la violence

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles