Israël: l’esplanade des Mosquées fermée aux juifs durant les derniers jours de ramadan

·1 min de lecture

Ce mercredi 20 avril encore, les forces israéliennes ont tiré des balles en caoutchouc et ont lancé des grenades assourdissantes contre des Palestiniens retranchés dans la mosquée al-Aqsa, à Jérusalem-Est, la partie de la ville occupée et annexée par Israël. Vivement critiqué par ses alliés dans la région, l’État hébreu ne cesse de le répéter : il garantit la liberté de culte. Alors en signe d’apaisement, comme chaque année, il annonce fermer l’esplanade des Mosquées aux juifs durant les derniers jours de ramadan. Mais cette décision n’entrera en vigueur que vendredi.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa

Durant les derniers jours du mois de ramadan, les musulmans pratiquent l'Itika. Il s’agit d’une retraite spirituelle. Les Palestiniens, eux, se retrouvent traditionnellement dans la mosquée al-Aqsa pour des prières et des invocations.

Selon eux, leur rituel est perturbé chaque matin par « l’incursion sur l’esplanade des Mosquées de centaines de colons juifs, protégés par des dizaines de policiers israéliens ». Cette présence est vécue comme une véritable provocation.

L'esplanade accessible qu'aux musulmans en signe d'apaisement

L’esplanade des Mosquées est le troisième lieu saint de l’islam. Elle est appelée « mont du Temple » par les juifs, qui la considèrent également comme un lieu sacré. Mais depuis 1967 et la conquête de Jérusalem-Est par Israël, l’esplanade des Mosquées fait l’objet d’un statu quo. Seuls les musulmans peuvent y prier.

« Israël veille à préserver ce statu quo », explique le président de l’État hébreu. En signe d’apaisement, dès ce vendredi, et durant une dizaine de jours, seuls les musulmans pourront se rendre sur l’esplanade des Mosquées.

À lire aussi : Israël: relations tendues avec la Jordanie suite à des affrontements et des tirs depuis Gaza

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles