Israël/Gaza: tirs de roquettes et frappes aériennes au lendemain de la visite de Biden

Le président Joe Biden à peine parti, la tension remonte d'un cran entre Israël et Gaza. Un baroud d'honneur, affirme-t-on en Israël. Après des tirs de roquettes lancées depuis Gaza, l'armée israélienne a mené tôt ce samedi 16 juillet des frappes sur des positions du mouvement palestinien Hamas.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Cela s’est passé quelques heures seulement après le départ du président américain. En tout, quatre roquettes ont été tirées en deux salves à partir de la bande de Gaza. L’une d’elles, qui visait la ville côtière d’Ashkelon, a envoyé ses habitants dans les abris en pleine nuit. Elle a été interceptée par un missile du système Dôme de fer. Les autres roquettes ont atterri dans des zones non habitées sans causer de dommages.

Le retour du cycle de la violence

► À lire aussi : L'Iran au cœur de l'échange entre Joe Biden et Yaïr Lapid à Jérusalem

Cette attaque n’a été revendiquée à ce stade par aucune organisation à Gaza. Mais l’aviation israélienne affirme avoir riposté en ciblant une installation souterraine du Hamas, une fabrique de matériaux pour roquettes située dans le centre de l’enclave palestinienne. Des sources palestiniennes affirment de leur côté qu’il y a eu plusieurs frappes successives contre des objectifs à Gaza. C’est le premier incident de ce genre depuis la prise de fonction du nouveau Premier ministre israélien Yaïr Lapid le 1er juillet dernier.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles