Israël frappe une voiture à Gaza, tirs de roquettes palestiniens

JERUSALEM (Reuters) - L'armée israélienne a frappé un véhicule appartenant à un membre du Hamas dans la bande de Gaza, tandis que le mouvement islamiste palestinien a tiré des roquettes en direction d'Israël.

D'après des habitants du camp de réfugiés de Nousseirat dans le centre de la bande de Gaza, personne n'a été blessé dans l'explosion du véhicule.

L'armée israélienne affirme mercredi dans un communiqué que cette voiture appartenait à un activiste "lourdement impliqué dans le lancement de ballons incendiaires et explosifs de la bande de Gaza vers Israël". Deux postes d'observation du Hamas ont aussi été touchés, ajoute-t-elle.

Les Palestiniens de Gaza ont entrepris depuis plusieurs semaines d'envoyer au-delà de la frontière avec Israël des cerfs-volants et des ballons gonflés à l'hélium auxquels ils suspendent de la braise ou des chiffons enflammés, voire de petits engins explosifs. L'objectif de cette nouvelle tactique est d'essayer de faire prendre feu aux terres agricoles arides et aux forêts situées côté israélien.

La frappe israélienne contre la voiture "méritait une riposte rapide" qui s'est traduite par des tirs de roquettes, a dit un porte-parole du Hamas, Faouzi Barhoum, selon lequel cette réaction montre que le mouvement palestinien est prêt à "défendre (son) peuple et à préserver ses intérêts".

Les sirènes d'alerte ont résonné avant l'aube côté israélien, où aucune victime ni aucun dégât n'ont été signalés.

(Ori Lewis, avec Nidal al Mughrabi à Gaza; Bertrand Boucey pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles