Israël frappe une position du Hamas à Gaza après une incursion palestinienne

Le Parisien avec AFP
Khan Yunis (bande de Gaza), 18 mai 2018. Un manifestant palestinien de Gaza à la frontière avec Israël (archive)

La situation reste tendue à la frontière entre Israël et la bande de Gaza après le bain de sang du 14 mai.


Coup pour coup. Un char de l’armée israélienne a tiré mardi matin sur un poste d’observation du mouvement islamiste Hamas dans la bande de Gaza. Tsahal affirme avoir agi en représailles à une infiltration de « terroristes » palestiniens, qui avaient mis le feu à un poste militaire en territoire israélien.

Il n’y a pas eu de blessé côté israélien mais l’armée israélienne ne précise pas ce qu’il est advenu des Palestiniens. La situation reste tendue à la frontière entre Israël et l’enclave palestinienne de Gaza gouvernée par le Hamas. Le 14 mai dernier, jour de l’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem, 62 Palestiniens avaient été tués par des tirs israéliens à l’occasion d’une mobilisation massive de Gazaouis à la frontière.

119 Palestiniens tués depuis le début de la « Grande marche »

Samedi, on apprenait la mort de trois nouveaux Palestiniens blessés ce jour-là. Depuis le 30 mars, les Gazaouis manifestent le long de la frontière entre l’enclave et l’Etat hébreu pour réclamer le droit des Palestiniens de retourner sur les terres dont ils ont été chassés ou qu’ils ont fuies à la création d’Israël en 1948.

Israël, en butte aux accusations d’usage excessif de la force, assure ne tirer à balles réelles qu’en dernier ressort et accuse le mouvement islamiste Hamas de pousser les civils sur la ligne de front pour couvrir des tentatives d’incursion en territoire israélien. Au total, 119 Palestiniens ont été tués par des tirs de soldats israéliens depuis le début du mouvement baptisé la « Grande marche du retour ».




Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Eurovision : une parodie néerlandaise de la chanson gagnante énerve Israël
Le patron de Facebook s’explique devant le Parlement européen
Inde : le virus de la chauve-souris Nipah fait au moins dix morts
En Afrique, les start-up sauvent des vies
Venezuela : Trump décide de nouvelles sanctions économiques