Israël : empêtré dans les affaires, Netanyahou cherche des alliés

·1 min de lecture

Benjamin Netanyahou, filmé de dos, dans le recoin d'une pièce pendant plus de 20 minutes : c'est l'image choc de ce lundi prise lors de l'audience du premier procès intenté contre un Premier ministre israélien en exercice. À 45 jours de législatives cruciales, le chef du Likoud paraît bien seul mais n'a pas encore dit son dernier mot.

Lors d’une audience préliminaire l’an dernier, tout un aréopage de ministres et de députés l’avaient entouré dans les locaux même du tribunal pour exprimer leur solidarité avec un Premier ministre qui se présentait alors comme la " victime " d’une " chasse aux sorcières " menée par la police, le procureur général et les médias. Cette fois-ci, les caciques et les sympathisants du Likoud, le grand parti de droite de Benjamin Netanyahou, ont reçu comme consigne de ne pas se mobiliser pour éviter soi-disant de propager le virus du Covid-19. Mais selon la radio publique, ce profil bas a été adopté pour ne pas donner l’impression que le Premier ministre est prêt à déstabiliser toutes les institutions dans le seul but de défendre sa peau et éviter une condamnation à une peine de prison ferme.Cette bataille de communication est d’autant plus cruciale que les élections législatives approchent et que toute la campagne va, comme durant les trois précédentes, tourner autour de la question : " Pour ou contre Bibi ? ". Les sondages prévoient une fois de plus un score très serré alors que le verdict ne devrait pas intervenir avant le scrutin. C'est...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République

"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République

20 septembre 1792, bataille de Valmy : naissance de la souveraineté du peuple, de la nation, ou des deux ?