Israël coupable du meurtre de la journaliste Shireen Abu Akleh, selon le procureur palestinien

Shireen Abu Akleh a été délibérément visée et tuée par le tir d'un soldat israélien. C'est la conclusion ce jeudi du procureur en chef palestinien. La journaliste vedette de la chaîne Al Jazeera est morte le 11 mai dernier devant l'entrée du camp de réfugiés de Djénine, en Cisjordanie.

Akram Al Khatib, procureur en chef palestinien : "Tous ces faits et actions commis par l'armée d'occupation israélienne et assortis de preuves irréfutables constituent les éléments constitutifs d'un meurtre commis contre la journaliste martyre Shireen Abu Akleh".

L'enterrement de la journaliste a été marquée par une charge de la police israélienne contre le cortège funéraire.

Al Jazeera a annoncé vouloir saisir la Cour Pénale Internationale, tandis qu'Israël dément avoir délibérément visé l'équipe de journalistes, qui portait des gilets pare-balles identifiés "Presse" et des casques. Pourtant le rapport des soldats en opération ce jour-là est maintenu secret par l'Etat hébreu.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles