Coup de tonnerre en Israël, Benny Gantz ouvre la voie au maintien de Benjamin Netanyahou

20 Minutes avec AFP

ACCORD - Benny Gantz, qui était chargé de former un gouvernement, a finalement présenté sa propre candidature à la présidence du Parlement israélien

Un accord qui pourrait mettre fin à la pire crise politique de l’histoire d’Israël. Benny Gantz a été élu président du Parlement israélien, ce jeudi, dans le cadre d’un potentiel accord de partage du pouvoir avec son rival Benjamin Netanyahou.

Jeudi après-midi à Jérusalem, le petit monde politique attendait l’élection d’un nouveau président du Parlement, au lendemain de la démission de Yuli Edelstein, un proche du Premier ministre sortant Benjamin Netanyahou, chef du parti de droite Likoud.

Un coup de théâtre

Benny Gantz, numéro un du parti centriste « Bleu-Blanc », qui a été désigné le 16 mars pour former le nouveau gouvernement après les dernières élections du 2 mars, devait présenter la candidature d’un de ses députés pour ce poste. Mais dans un coup de théâtre, il a présenté sa propre candidature, la seule d’ailleurs pour ce poste. Il a été aussitôt élu par 74 voix contre 18, obtenant notamment les voix des députés du Likoud, mais perdant des appuis dans son propre camp, des membres de « Bleu-Blanc » ayant refusé de(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus : Des médecins belges, italiens ou coréens ont-ils recommandé l’usage de la chloroquine ?
Coronavirus à Perpignan : Un hôtel transformé en centre d’hébergement pour les personnes contaminées par le Covid-19
Coronavirus : Oui, cette vidéo montre bien un policier frapper un piéton pendant un contrôle d'attestation