Israël bombarde la bande de Gaza du nord au sud, la trêve se fait attendre

Les combats se sont poursuivis mardi à travers la bande de Gaza. Des frappes aériennes israéliennes ont visé l'est et le centre de Rafah, tandis que des bombardements meurtriers ont frappé la ville de Gaza, dans le Nord, et le camp de Bureij, dans le centre du territoire.

Des bombardements aériens et des tirs d'artillerie israéliens ont visé mardi 4 juin la bande de Gaza du nord au sud, des puissances occidentales et arabes exhortant Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas à accepter le dernier plan de cessez-le-feu.

Les exigences contradictoires des deux camps semblent cependant vouer à l'échec ce plan présenté vendredi par le président américain, Joe Biden, après bientôt huit mois de guerre.

Près d'un mois après le début d'une offensive terrestre sur Rafah, une ville frontalière avec l'Égypte dans le sud du territoire palestinien assiégé, présentée par Israël comme l'étape finale de sa guerre contre le Hamas, les combats se poursuivent à travers la bande de Gaza.

Des frappes aériennes ont visé l'est et le centre de Rafah, selon des témoins et un responsable local. Des bombardements meurtriers ont frappé la ville de Gaza, dans le Nord, et le camp palestinien de Bureij, dans le centre du territoire.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Le Hamas accuse Israël de chercher à négocier "indéfiniment"
Un drapeau palestinien de nouveau brandi à l'Assemblée nationale, la séance suspendue
"Le Hamas est désormais le seul obstacle à un cessez-le-feu complet", dit Joe Biden