Israël: Benny Gantz, membre du cabinet de guerre, annonce sa démission du gouvernement

Benny Gantz, membre du cabinet de guerre israélien dirigé par le Premier ministre Benyamin Netanyahu, a annoncé dimanche 9 juin sa démission du gouvernement, après avoir lancé un ultimatum à son rival sur l'après-guerre à Gaza. Il a appelé à des élections anticipées. Après son annonce, Benyamin Netanyahu l'a appelé à ne pas « abandonner » la bataille. Le ministre d'extrême droite Ben Gvir « exige » d'entrer au cabinet de guerre.

Avec 24 heures de retard en raison de l’opération de libération des otages le ministre Benny Gantz annonce sa démission. L’ancien chef d’état-major, le principal opposant de Benyamin Netanyahu et son parti ne seront restés que tout juste 8 mois dans le gouvernement d’urgence mis sur pied peu après l’attaque du 7-Octobre.

« (Benyamin) Netanyahu nous empêche d'avancer vers une réelle victoire. C'est pourquoi nous quittons aujourd'hui le gouvernement d'urgence avec le cœur lourd, mais sans regret », a déclaré lors d'une allocution solennelle à la télévision ce rival de M. Netanyahu, appelant le chef du parti de la droite israélienne à organiser des élections anticipées.

Lors d’une d’une conférence de presse, il a des mots très durs pour le chef du gouvernement israélien. Netanyahu nous empêche d’avancer vers la victoire pour des considérations politiques, affirme-t-il notamment, rapporte notre correspondant à Jérusalem Michel Paul.

Benny Gantz estime que le conflit pourrait durer des années et qu’il faut placer la libération des otages en tête des préoccupations de la coalition. Mais c’est probablement la loi sur la non-conscription des ultra-orthodoxes qui doit être examinée demain par le Parlement qui a forcé son départ.


Lire la suite sur RFI