Israël appelle ses ressortissants en Turquie à rentrer, invoquant une menace iranienne

Israël demande à ses ressortissants présents en Turquie, de quitter le pays « dès que possible ». Derrière cette inquiétude plane la menace iranienne. Selon le ministère des Affaires étrangères israélien, la République islamique a lancé « plusieurs attaques terroristes » contre des citoyens israéliens, ces dernières semaines. Toutes ont été déjouées grâce à « une collaboration » avec Ankara.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa

« Ces menaces ne sont pas théoriques », affirme dans un communiqué le chef de la diplomatie israélienne.

Selon Yaïr Lapid, le danger est non seulement réel, mais immédiat. « Assassinats, enlèvements » ces dernières semaines, certains citoyens israéliens en voyage en Turquie, auraient échappé à la mort sans même en être conscients. Sauvés par les services de sécurité turcs et israéliens, qui collaborent étroitement et agissent dans l'ombre.

Mais cette situation ne peut plus durer. « Rentrez en Israël dès que possible », ordonne le ministre. Dans la foulée, Yaïr Lapid avertit l'Iran : « Quiconque cause du tort aux Israéliens, en paiera le prix. »

L'État hébreu considère la République islamique d'Iran comme son pire ennemi. Les deux puissances du Moyen-Orient se livrent une guerre indirecte, à coups de cyberattaques, d'attaques en mer et d'accusations d'assassinats.

Fin mai, un haut gradé iranien a été tué par balle près de Téhéran. Les autorités iraniennes ont juré de venger sa mort. Elles imputent son meurtre à Israël.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles