Violences à Gaza : 36 Palestiniens tués, dont 11 enfants

Les échanges de tirs ont déjà fait plusieurs morts côté palestinien.  - Credit:ABED RAHIM KHATIB / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP
Les échanges de tirs ont déjà fait plusieurs morts côté palestinien. - Credit:ABED RAHIM KHATIB / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

L'escalade de la violence dans la bande de Gaza depuis le début de la flambée de violences entre Israël et le groupe Jihad islamique a fait 36 morts, dont onze enfants, a annoncé dimanche 7 août le ministère de la Santé dans l'enclave palestinienne. Le ministère a affirmé que ces victimes avaient été tuées depuis vendredi dans des frappes israéliennes ayant également fait 265 blessés. Les autorités israéliennes contredisent ce bilan et assurent que des enfants palestiniens ont été tués samedi par un tir de roquette raté du Jihad islamique vers Israël.

Depuis le début de son opération vendredi, Israël assure viser des sites appartenant au Jihad islamique, dont environ 15 combattants ont été tués, selon l'armée israélienne. Les forces israéliennes ont également annoncé avoir arrêté en deux jours environ 40 membres de l'organisation en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967 par l'État hébreu. En représailles des raids sur l'enclave de Gaza, le groupe palestinien a tiré des roquettes vers le sol israélien, la plupart interceptées par le bouclier antimissile israélien. Deux personnes ont été légèrement blessées par des éclats d'obus, selon les services de secours.

Plus tôt, l'armée israélienne avait annoncé que des sirènes d'alerte à la roquette avaient retenti dans la métropole de Tel-Aviv, pour la première fois depuis le début de l'escalade armée en cours avec le groupe Jihad islamique à Gaza. Dans un court communiqué, l'armée a indiqué que les [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles