Israël étend la vaccination contre le COVID-19 aux plus de 16 ans

par Dan Williams
·2 min de lecture
ISRAËL ÉTEND LA VACCINATION CONTRE LE COVID-19 AUX PLUS DE 16 ANS

par Dan Williams

JÉRUSALEM (Reuters) - Des responsables ont annoncé mercredi qu'Israël allait étendre les vaccinations contre le COVID-19 à tout individu âgé de plus de 16 ans, une décision prise alors qu'a été observé un déclin du taux de participation à la campagne.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui se présentera à nouveau aux législatives le 23 mars prochain, avait espéré que le programme de vaccination des Israéliens et la mise en place d'un troisième confinement à l'échelle nationale permettraient à l'économie de se redresser en février.

L'augmentation des décès et des cas graves de contamination, que les dirigeants attribuent aux variants du virus et au non-respect des restrictions, a néanmoins perturbé les plans de relance du gouvernement.

Selon le ministère de la Santé, environ 35% des 9 millions d'habitants ont reçu le vaccin développé par la société américaine Pfizer et son partenaire allemand BioNTech. Le rythme de vaccination semble toutefois avoir ralenti, avec 2,5% de personnes vaccinées cette semaine en moyenne contre 3,3% il y a deux semaines.

À partir de jeudi, tout individu de plus de 16 ans pourra désormais se faire vacciner, a indiqué le ministère. Le pays a déjà abaissé progressivement l'âge minimum requis pour être vacciné.

"Étonnamment, alors que dans certains pays, les gens sont en colère contre leur gouvernement - parfois presque au point de se révolter - pour ne pas leur avoir fourni de vaccins, ici ils sont tous stockés", a commenté le ministre de la Santé Yuli Edelstein auprès de la station de radio Galey Israel.

Un sondage diffusé par la radio publique Kan a révélé que 31% des Israéliens n'étaient pas certains de se faire vacciner et que 36% s'inquiétaient d'éventuels risques potentiels.

"Naturellement, plus nous nous éloignons des âges où le risque (face au coronavirus) est le plus élevé, plus nous devons redoubler d'efforts pour convaincre la population de se faire vacciner", a déclaré Kan Nachman Ash, coordinateur national de la réponse d'Israël à la pandémie.

Interviewé par la station 103FM, le vice-ministre israélien de la Santé Yoav Kisch a par ailleurs souligné que les enfants âgés de 12 à 16 ans pourraient être vaccinés à partir d'avril. La vaccination des moins de 12 ans devrait toutefois prendre encore au moins un an, a-t-il ajouté.

(Version française Juliette Portala, édité par Jean-Michel Bélot)