Publicité

Israël à l'Eurovision 2024: vague de protestations dans les milieux artistiques nordiques

L'offensive israélienne sur Gaza suscite une vague de protestations dans les milieux artistiques des pays nordiques, en Europe. Alors qu'Israël a annoncé sa candidate pour l'Eurovision, des milliers d'artistes finlandais, suédois et norvégiens appellent à bannir l'État hébreu de cette grande compétition musicale qui doit se dérouler à Malmö, en Suède, au mois de mai.

Avec notre correspondante à Stockholm, Carlotta Morteo

Une nomination qui intervient alors que des milliers d'artistes nordiques, de l'Islande à la Finlande, ont envoyé ces derniers mois, entre décembre et janvier, des pétitions à l'Union européenne de radiodiffusion, qui organise le concours, pour lui demander d'exclure Israël de la compétition comme l'a été la Russie, suite à l'agression de l'Ukraine.

En Norvège, des artistes vêtus de blouses de médecins ensanglantées, portant de faux bébés dans leur bras, ont manifesté il y a dix jours pour demander à la chaîne publique norvégienne de boycotter l'Eurovision cette année.

En Suède, une récente tribune a été signée par 1 500 artistes suédois, dont la chanteuse pop Robyn, le duo First Aid Kit ou le rappeur Timbuktu, dans laquelle il est écrit : « Accueillir des pays qui se placent au-dessus du droit humanitaire et les autoriser à participer à des évènements culturels internationaux banalise les violations du droit et rend invisible la souffrance des victimes. »

L'organisation de l'Eurovision prône quant à elle une ligne « apolitique », alors qu'elle n'a cessé de se faire rattraper par l'actualité ses dernières années.


Lire la suite sur RFI