Isoler uniquement les élèves positifs ? Le Conseil scientifique et le gouvernement ne sont pas sur la même ligne

·1 min de lecture

Entre le gouvernement et le Conseil scientifique, les avis divergent quant à la gestion des cas positifs à l'école. Dans un avis du 13 septembre, consulté par Le Monde, les membres du conseil scientifique et du COSV préconisent un dépistage hebdomadaire chez les élèves du primaire et un renvoi à la maison systématique des élèves positifs à la Covid-19. Pour les élèves du secondaire, éligibles à la vaccination, les experts recommandent de dépister tous les élèves d'un même niveau, au lendemain d'un cas avéré, et pas seulement sa classe. Là aussi, seuls les cas positifs seraient isolés. Une stratégie qui vise à éviter la fermeture de classes et la division entre élèves vaccinés et non vaccinés.

Un avis qui diffère sensiblement de la stratégie gouvernementale. En effet, le protocole sanitaire mis en place dans l'Éducation nationale pour la rentrée 2021 stipule qu'un seul cas de Covid-19 dans une classe de primaire entraîne automatiquement sa fermeture. Au collège et au lycée, les élèves non vaccinés qui seraient cas-contacts sont invités à s'isoler pendant une semaine et à suivre les cours à distance. Quant aux tests, ils ne sont réalisés qu'"en cas d’apparition de cas confirmés ou dans celui d’une circulation particulièrement active dans un secteur géographique".

>> A lire aussi - Covid-19 dans les écoles : moins de 1% de classes fermées, notre carte de France

En raison du variant Delta, les contaminations chez les enfants pourraient représenter 35% des infections dans les prochaines (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Cancer : l’OMS appelle à doubler les taxes sur l’alcool en Europe
Crise des sous-marins : la sénatrice centriste Nathalie Goulet demande une commission d'enquête
Covid-19 : ces 35 départements où le pass sanitaire pourrait être allégé, notre carte de France
Rousseau et Jadot se disputent la gagne, "Dany" Cohn-Bendit enterre les chances des écolos... le débrief' des matinales politiques
Crise des sous-marins : L'Australie a déjà prouvé son attachement à la France, selon son vice-Premier ministre

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles