Isolement social : "Il n'y a pas que les personnes âgées, des jeunes aussi, c'est lié à notre société", déplore les Petits frères des Pauvres

franceinfo
·1 min de lecture

Les fêtes de fin d'année sont l'occasion de se retrouver en famille ou entre amis. La crise sanitaire et la fermeture des restaurants favorisent l'isolement social. "Ces phénomènes sont apparus de manière très forte", pendant la crise du Covid-19, a expliqué sur franceinfo Jean-Louis Wathy, délégué général adjoint des Petits Frères des Pauvres.

franceinfo : Constatez-vous un isolement plus fort ?

Jean-Louis Wathy : Oui, parce que tout simplement il n'y a plus les mêmes interactions qu'il y avait habituellement. Les invitations dans les familles, certaines ont été arrêtées, d'autres se retrouvent dans des établissements où les relations sont moins nombreuses. Je pense qu'il y a des personnes qui sont en difficulté.

Est-ce que l'isolement est en progression ces dernières années ?

Depuis une vingtaine d'année, le phénomène d'isolement social est en train de grandir progressivement. On a fait une enquête précise avec l'institut CSA, il y a 3 ans, qui dit qu'il y avait à peu près 300 000 personnes âgées en France qui n'avaient absolument aucune relation, et à peu près un million de personnes avaient des relations épisodiques. Mais il n'y a pas que les personnes âgées, des jeunes aussi se retrouvent en situation d'isolement social. C'est lié à notre (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi