Isolation : succès pour la prime "MaPrimRénov"

Pour relancer l’économie et les travaux de rénovation thermiques, le gouvernement avait annoncé en septembre que le dispositif "MaPrimRenov" serait élargi à tous les propriétaires de logements. Ces propriétaires, aisés, jusqu’ici exclus, ont saisi la balle au bond, et les demandes ont explosé : 10 000 en janvier, 30 000 en octobre. "Vous aujourd’hui, par rapport à vos revenus, vous êtes dans la catégorie plutôt bleue, jaune, violet ou rose?" demande le conseiller au propriétaire. Avec ses revenus plutôt aisés, le propriétaire doit envisager d’autres travaux que la rénovation de sa chaudière pour bénéficier de la prime. Jusqu’à 20 000 euros d’aide "S’il faut investir 30 000 ou 35 000 euros, ce n’est pas ce qu’on s’était fixé", explique le propriétaire. Pour une famille avec deux enfants, qui déclare moins de 30 500 euros par an, la prime peut atteindre 10 000 euros pour une chaudière, plus 6 000 euros en cas d’isolation d’une toiture, et 4 000 euros pour une ventilation double-flux, soit 20 000 euros d’aides, et la moitié du budget total. Pour les familles déclarant plus de 60 000 euros par ans, les aides ne concernent qu’une rénovation globale de la maison, et plafonnée à 3 500 euros.