Isolation, chauffage : un délai supplémentaire pour bénéficier des primes "coup de pouce CEE"

·1 min de lecture

La crise des matériaux a repoussé l'échéance. Ménages et artisans auront deux mois de plus, jusqu'à fin novembre, pour finir les travaux d'isolation ou de chaudière éligibles aux primes "coup de pouce CEE" amenées à disparaître, a annoncé mercredi 8 septembre le gouvernement. Cela ne concerne toutefois que les chantiers engagés (devis signés) avant le 1er juillet.

Le délai pour achever les travaux est prolongé au 30 novembre, au lieu du 30 septembre, "au regard des difficultés d'approvisionnement rencontrées depuis le printemps par les installateurs d'isolation de combles et de planchers, de chaudières au gaz et de radiateurs électriques", a expliqué l'exécutif dans un communiqué.

Le gouvernement a décidé au printemps de supprimer certaines primes concernant notamment le remplacement d'une chaudière au gaz par une chaudière au gaz performante et pour l'isolation des combles - mettant fin notamment aux fameuses offres "à un euro" -, pour s'orienter vers des mesures plus efficaces.

>> A lire aussi - Energie : la facture annuelle de chauffage est supérieure à un mois de salaire pour de nombreux ménages

"Le contexte de la crise des matériaux et de son impact sur les entreprises du bâtiment et la rénovation énergétique nous invite à adapter les conditions d'arrêt des "coups de pouce"", a commenté Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du Logement.

"Cela ne change en rien les orientations fondamentales prises pour des aides plus efficaces et plus justes, et notamment la fin de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : l’OMS continue de s’opposer à la 3e dose de vaccin
Brexit : le Royaume-Uni dément avoir renoncé à ses engagements sur le climat pour arracher à l’Australie un accord
Un rappeur américain se fait arracher son diamant à 24 millions de dollars en plein concert
Loyers impayés : après deux ans de bataille judiciaire, ils récupèrent leur maison saccagée
Ivresse au volant, refus d’obtempérer et détention d’un faux permis : un avocat finit en garde à vue

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles