Islande : spectaculaires images d'un volcan en éruption près de Reykjavik, la capitale

Laurent Sacco, Journaliste
·2 min de lecture

Les volcanologues la pensaient possible et, si tel était bien le cas, probablement imminente. Une éruption volcanique a effectivement débuté ce vendredi 19 mars 2021 en Islande, dans la péninsule de Reykjanes, et vers 21 h 45,  heure de Paris. Comme les géophysiciens s’y attendaient également au moins depuis le 11 mars, elle s’est produite dans la vallée de Geldingadalur, au flanc de la montagne appelée Fagradalsfjall.

Les données géophysiques, comme des images satellitaires et des mesures GPS concernant les déformations et mouvements tectoniques dans cette région (qui se trouve en coïncidence avec le rift médio-océanique de l’Atlantique Nord séparant deux plaques tectoniques), suggéraient en effet qu’une intrusion magmatique, un dike, était active sous la Fagradalsfjall.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.


Kristinn Þeyr Magnússon, cinéaste de RÚV, a filmé ces images incroyables du volcan à Geldingadalur vendredi soir, le 19 mars 2021. © RÚV News, Icelandic National Broadcasting Service

Une petite éruption peu inquiétante

Le Veðurstofa Íslands, ou Office météorologique islandais (OMI), l'organisme national météorologique, hydrologique, glaciologique, sismologique et volcanologique islandais se veut rassurant. L’activité volcanique est considérée comme mineure à ce stade, avec de petites fontaines de lave et des coulées qui ne constituent qu’un danger très local car occupant une zone inférieure à 1 km2.

Il s’agit d’une éruption fissurale sur de 500 à 700 m de long, sans production notable de cendres et de téphra. L’émission de gaz soufrés est en cours d’évaluation. Mais à ce stade il semble qu’elle ne concernera que des personnes s’approchant du volcan. Bien que située à environ 10 km au sud-ouest, la ville côtière de Grindavík n’est pour le moment aucunement menacée et encore moins la capitale islandaise à environ 40 km. L'activité sismique dans la région de l'intrusion de magma a été plus faible ces derniers jours et il n'y a actuellement aucune sismicité intense dans la région explique l’OMI dans un...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura