Islande : les saisissantes images de l’éruption volcanique prises par des habitants

·3 min de lecture

Un volcan inactif depuis 900 ans est entré en éruption le 19 mars à une quarantaine de kilomètres de Reykjavik en Islande. Dès le lendemain, des habitants ont réussi à s’approcher du cratère pour capturer des images saisissantes.

À quelques dizaines de mètres à peine des coulées de lave, Ael Kermarec, un guide touristique français de 38 ans, a filmé l’éruption du volcan de très près :

Cette vidéo publiée sur Instagram le 22 mars 2021 a été filmée près du mont Fagradalsfjall.

Avec son épouse Julie, il s’est rendu samedi à Geldingadalur, près du mont Fagradalsfjall dans le sud-ouest de l’Islande, où l’éruption avait commencé la veille vers 21 heures. Ces deux Français originaires de Bretagne et installés en Islande depuis deux ans ont également pris plusieurs photos saisissantes des effusions de lave au-dessus du cratère :

Cette photo a été publiée sur Instagram le 22 mars 2021.

"Nous avons pu nous approcher à 20 mètres du cratère, juste devant les coulées de lave"

Relativement petite, l’éruption est considérée comme peu dangereuse par l’Office météorologique islandais. Les autorités ont même autorisé les habitants à venir observer le phénomène de plus près.

Dès vendredi soir, Ael, qui rêvait de voir une éruption volcanique, avait les yeux rivés sur les vidéos des webcams surveillant le cratère, où l’on pouvait voir les premiers signes de l’éruption. Dès que les autorités ont donné leur feu vert, il s’est mis en route :

Après deux heures de marche à travers de vieux champs de lave recouverts de mousse, nous sommes arrivés dans la zone de l’éruption. Nous avons pu nous approcher à 20 mètres du cratère, juste devant les coulées de lave – à supposer que l’on supporte la chaleur ! La lave est extrêmement chaude, mais comme nous avions le vent dans le dos et qu’il faisait 1 à 2 degrés, c’était supportable. On s’est même risqués à toucher la lave, qui refroidit assez vite au contact de l’air.

On ressent une fascination d’avoir la chance de s’approcher si près, mais il faut surveiller le terrain et rester prudent, car des failles peuvent encore s’ouvrir. Cela suscite aussi une certaine peur, de se retrouver face au phénomène naturel qui a créé les continents et la vie sur Terre… Ça apprend l’humilité, on se sent tout petit face à la nature.

Si à peine quelques dizaines de personnes étaient présentes près du volcan samedi, des milliers de curieux sont venus voir l’éruption le lendemain. À cause des conditions météorologiques changeantes et du manque de préparation de certains visiteurs, les secours ont dû aider des dizaines de personnes à retrouver leur chemin lundi 22 mars.

D’autres images surprenantes ont été réalisées par un autre habitant de l’île, Bjorn Steinbekk, qui a survolé le cratère du volcan à l’aide d’un drone :

Sur sa chaîne Youtube, Bjorn Steinbekk publie régulièrement des vidéos d’époustouflants paysages islandais filmés par drone.

Une autre vidéo de Bjorn Steinbekk montre les coulées de lave qui s'étalent sur les flancs du volcan.

Le sud-ouest du pays avait subi près de 50 000 secousses sismiques au cours des trois dernières semaines, avant que la lave ne commence à jaillir d’une faille de 500 mètres de long dans une petite vallée. Le système volcanique de Krysuvik n’avait pas connu d’éruption depuis 900 ans.

En Islande, les éruptions volcaniques ont lieu en moyenne tous les cinq ans. En 2010, l’éruption du volcan Eyjafjallajökull avait entraîné d’importantes perturbations du trafic aérien européen pendant près d’un mois.