Islande : importants séismes aux abords d'un volcan près de Reykjavik

·1 min de lecture

L'épicentre se trouve au nord-est des vallées de Geldingadalir, théâtre d'une spectaculaire éruption de lave entre le 19 mars et le 18 septembre.

Alors que son éruption venait d'être déclarée officiellement terminée, deux tremblements de terre significatifs se sont produits le 22 décembre près d'un volcan à proximité de Reykjavik, secouant la capitale islandaise.

Aucun dégât n'a été signalé par les autorités

A 09h13 heure locale et GMT, une première secousse de magnitude 4,1 a été nettement ressentie par les habitants de la capitale, puis dix minutes plus tard une autre plus forte d'une magnitude 4,9, a annoncé l'Institut météorologique d'Islande. L'épicentre se trouve au nord-est des vallées de Geldingadalir, théâtre d'une spectaculaire éruption de lave entre le 19 mars et le 18 septembre, non loin du mont Fagradalfjall à une trentaine de kilomètres de Reykjavik, a précisé l'IMO. Aucun dégât n'a été signalé par les autorités.

L'éruption de Geldingadalir avait été déclarée officiellement terminée

Un "essaim sismique", c'est à dire une multitude de petits séismes, se produit depuis mardi après-midi aux abords du Fagradalfjall, avec 1.400 microsecousses, selon l'IMO. Après trois mois sans effusion de lave, l'éruption de Geldingadalir avait été déclarée officiellement terminée par l'IMO ce week-end. L'activité sismique est un signe avant-coureur des éruptions, mais ne signifie pas nécessairement qu'elles vont se produire, selon les vulcanologues.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles