En Islande, la femme d'affaires Halla Tomasdottir est élue présidente

Selon des résultats définitifs, l'entrepreneuse Halla Tomasdottir a remporté dimanche l'élection présidentielle, devant l'ancienne Première ministre Katrin Jakobsdottir. Elle devient ainsi la deuxième femme à occuper ce poste, largement honorifique.

En Islande, Halla Tomasdottir, femme d'affaires de 55 ans, a officiellement remporté l'élection présidentielle, dimanche 2 juin. Sa principale rivale, Katrin Jakobsdottir, 48 ans, a concédé sa défaite tôt dans la journée.

Halla Tomasdottir a remporté 34,3 % des voix, contre 25,5 % des suffrages pour Katrin Jakobsdottir, qui avait démissionné en avril de son poste de Premier ministre d'un gouvernement gauche-droite pour se présenter au scrutin présidentiel.

Ces résultats dotent Halla Tomasdottir, qui était arrivée à la deuxième place lors de l'élection présidentielle de 2016, d'un soutien plus fort que prévu par les sondages qui donnaient les deux candidates coude à coude.

Fondatrice d'Audur Capital, une société d'investissement créée en 2007 pour promouvoir les valeurs féminines dans le secteur financier, Halla Tomasdottir est la directrice générale de The B Team, une organisation à but non lucratif fondée par le milliardaire britannique Richard Branson pour promouvoir dans les affaires des pratiques respectueuses des valeurs humanitaires et du climat.

Elle sera la deuxième femme à occuper la fonction de présidente en Islande après Vigdis Finnbogadottir en 1980, alors devenue la première femme élue démocratiquement dans le monde au poste de cheffe d'État.

Le président occupe une fonction largement honorifique en Islande, république parlementaire, mais il est le garant du respect de la Constitution et de l'unité nationale.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Islande : une nouvelle éruption volcanique sur la péninsule de Reykjanes
La Finlande consolide sa place de pays le plus heureux du monde
Le président islandais Gudni Johannesson réélu avec plus de 92 % des voix