Islamophobie : le rapport qui accable les torys de Boris Johnson

·1 min de lecture
Boris Johnson est lui-même pointé du doigt pour avoir écrit en 2018, lorsqu'il était ministre des Affaires étrangères, un article dans lequel il comparait les musulmanes portant le voile intégral à des « boîtes aux lettres » ou des « voleurs de banque ».
Boris Johnson est lui-même pointé du doigt pour avoir écrit en 2018, lorsqu'il était ministre des Affaires étrangères, un article dans lequel il comparait les musulmanes portant le voile intégral à des « boîtes aux lettres » ou des « voleurs de banque ».

Voilà qui ne va pas arranger l'image des torys outre-Manche. Selon les conclusions d'un rapport indépendant publié mardi et portant sur la discrimination au sein du parti conservateur britannique, celui-ci est confronté à un véritable problème persistant d'islamophobie. Que ce soit au niveau local ou au niveau individuel. Le document a analysé pas moins de 1 418 plaintes pour discrimination, qui ont toutes été adressées entre 2015 et 2020 aux conservateurs, et sont relatives à 727 incidents. Le constat est sans appel. Deux tiers concernaient des musulmans.

« Le sentiment antimusulman demeure un problème au sein du parti. C'est préjudiciable pour le parti et cela détourne une partie importante de la société », a souligné le rapport. Ce sentiment antimusulman se retrouve au niveau local ou individuel, d'après le document, qui indique toutefois n'avoir pas identifié de « racisme institutionnel » dans le traitement des plaintes.

Une étude très attendue, après plusieurs accusations d'islamophobie

Une porte-parole du parti conservateur a indiqué que ce dernier allait examiner les recommandations formulées dans le rapport. Il préconise notamment une refonte du système de gestion des plaintes, davantage de transparence dans la manière dont elles sont traitées, un code de conduite clair pour tous les membres, des formations et une révision des règles en matière de réseaux sociaux.

Accusé de laisser prospérer l'islamophobie dans ses rangs, le parti au pouvoir avait conf [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles