"Islamo-gauchisme": la démission de Vidal réclamée par plus de 600 universitaires

Anthony Berthelier
·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
600 chercheurs et universitaires appellent Vidal (ici en novembre 2019) à démissionner après ses mots sur l'"islamo-gauchisme" (Photo: Daniel Pier/NurPhoto via Getty Images)
600 chercheurs et universitaires appellent Vidal (ici en novembre 2019) à démissionner après ses mots sur l'"islamo-gauchisme" (Photo: Daniel Pier/NurPhoto via Getty Images)

POLITIQUE - La colère ne retombe pas. La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal, continue de s’attirer les foudres du monde politique et universitaire presque une semaine après ses premières sorties sur l’“islamo-gauchisme.

En quelques jours, la ministre, déjà fragilisée par la crise chez les étudiants -dont elle est accusée de ne pas avoir saisi l’ampleur de leur détresse et d’avoir réagi trop tard- a subi le courroux du monde universitaire, le recadrage du CNRS lui-même et les critiques, à peine voilées, d’Emmanuel Macron via le porte-parole du gouvernement.

“La priorité, c’est évidemment la situation des étudiants dans la crise sanitaire, c’est évidemment la possibilité d’apporter un soutien financier aux étudiants en difficulté, c’est évidemment de permettre aux étudiants qui le souhaitent de pouvoir revenir progressivement en présentiel à l’université”, disait Gabriel Attal mercredi 17 février au sortir du traditionnel Conseil des ministres.

600 universitaires s’insurgent

Désormais, ce sont les appels à la démission qui se multiplient. Frédérique Vidal “a quand même réussi dans ce scandale complet à se mettre à dos la CPU, (la Conférence des présidents d’université NDLR) un de ses seuls soutiens ces derniers mois”, relève par exemple Samuel Hayat, chercheur en sciences politiques à l’AFP.

Celui qui s’était insurgé contre la loi de programmation pour la recherche, texte phare de la ministre, estime que ses récentes prises de position contre “l’islamo-gauchisme”...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.