"Islamo-gauchisme" : Frédérique Vidal s’explique mais persiste

20 Minutes avec AFP
·1 min de lecture

POLÉMIQUE - La ministre de l’Enseignement supérieur réaffirme que « nous avons besoin » d’une enquête du CNRS sur « l’islamo-gauchisme » à l’université.

La ministre de l’Enseignement supérieur joue à l’équilibriste. Frédérique Vidal cherche en effet à éteindre l’incendie sans pour autant revenir sur sa décision. Elle a ainsi indiqué dans un entretien au JDD souhaiter « qu’on relève le débat » alors qu’elle se trouve empêtrée dans une polémique après avoir demandé au CNRS une enquête sur « l’islamo-gauchisme » à l’université.

« Nous avons besoin d’un état des lieux sur ce qui se fait en recherche en France sur ces sujets », a indiqué la ministre, assurant vouloir une enquête « au sens sociologique du terme ».

Une tribune pour demander sa démission

Les déclarations de la ministre ont suscité de vives réactions dans le monde académique, au point que 600 universitaires ont réclamé samedi sa démission, dans une tribune publiée par le journal Le Monde(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Loi « séparatisme » : L’Assemblée nationale adopte le projet de loi en première lecture
Après avoir souligné sa « mollesse », Gérald Darmanin qualifie Marine Le Pen d'« ennemie de la République »
Présidentielle 2022 : Gabriel Attal « rêve d’un second tour sans l’extrême droite »

Ce contenu pourrait également vous intéresser :