Islam de France : "Cette charte apparaît comme un texte de commande"

·1 min de lecture

Longtemps en charge de l'islam au ministère de l'Intérieur, Bernard Godard analyse la "charte des principes" qu'Emmanuel Macron veut faire adopter au CFCM, divisé sur la question.

Cinq fédérations du Conseil français du culte musulman (CFCM) ont paraphé dimanche une " charte des principes pour l’islam de France ", saluée lundi par Emmanuel Macron comme un " engagement net et précis en faveur de la République ". Mais trois autres fédérations - dont deux proches de la Turquie - ont confirmé mercredi qu’elles ne signeraient pas le texte, en estimant que " certaines déclarations portent atteinte à l’honneur des musulmans ". Ancien fonctionnaire et spécialiste de l’islam en France, Bernard Godard s’est longtemps occupé de ce sujet brûlant au ministère de l’Intérieur. Il est l’auteur de La question musulmane en France (Fayard, 2015).Marianne : Emmanuel Macron a voulu faire adopter par le Conseil français du culte musulman (CFCM) une " charte des principes " de l’islam de France. Qu’en pense le spécialiste que vous êtes ?Bernard Godard : Ce n’est pas nouveau. On a déjà fait des chartes avec les représentants musulmans en 1994, quand Charles Pasqua était au ministère de l’Intérieur, ou en 2000, quand je travaillais avec Jean-Pierre Chevènement. Ces déclarations de principes reprenaient déjà les thèmes du respect des lois de la République et de la laïcité, mais ne parlaient pas de l’islam lui-même et de ce qui pouvait poser problème dans ses pratiques. C’est là qu’il y a une...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Trois fédérations musulmanes rejettent la charte de l'islam en l'état actuel

"Être de 'culture musulmane' n'empêche pas de commettre des erreurs de jugement sur l'islam"

"Feindre la nature paisible de l’islam permet à cette religion d'échapper aux critiques"

L’impossible "islam de France"

"Garantir un enseignement de l’arabe à l’école qui serait totalement indépendant de l’islam ? Pari difficile à tenir !"