Conseil des imams : « Sans une réforme de l’islam, la création de cette institution posera un problème de crédibilité »

Propos recueillis par Rachel Garrat-Valcarcel
·1 min de lecture

INTERVIEW - Razika Adnani, philosophe, autrice, membre du conseil d’orientation de la Fondation de l’islam de France, plaide pour une prise de conscience des imams eux-mêmes

Bientôt des imams « labellisés » islam de France ? C’est possible : Emmanuel Macron a obtenu du Conseil français du culte musulman (CFCM) de mettre en place un « Conseil des imams ». L’idée, dans l’air depuis des semaines, est de réduire l’influence étrangère des imams qui pratiquent en France, parfois affiliés à des pays musulmans étrangers. Une influence jugée néfaste par le gouvernement.

Pourquoi ce Conseil des imams et qu'est-ce que cela pourrait changer ? 20 Minutes fait le point avec Razika Adnani, philosophe, autrice, membre du conseil d’orientation de la Fondation de l’islam de France.

Ce nouveau conseil des imams, est-ce une bonne idée ?

L’idée, sur le plan théorique, n’est pas mauvaise, mais sur le plan pratique, c'est autre chose. D’abord, il faudrait savoir quelle est la place du CFCM dans la communauté musulmane : est-il écouté ? Dispose-t-il de moyens nécessaires ? Difficile de répondre de manière fiable. Par ailleurs, vouloir faire signer une cha(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Attentat de Conflans : L’imam de la mosquée de Pantin, fermée par Gérald Darmanin, se met « en retrait »
Attentat à Nice : A Toulouse, des imams ont assisté à la messe de Toussaint et pris la parole
Attentat à Conflans : Le CFCM propose un prêche aux imams de France