Isabelle Vitari victime d'un gros passage à vide : "Je ne ressentais plus rien"

Pour Isabelle Vitari, le confinement n'a pas toujours été une partie de plaisir. Lors d'un récent entretien accordé à nos confrères de Paris Match, l'actrice et maman de trois enfants (Joséphine, 15 ans, Paul, 6 ans et Léo, 2 ans) s'est confiée sur le train de vie qu'elle a adopté pendant cette période difficile. "J’ai ressenti un état de choc", lance d'emblée celle que l'on retrouvera au générique du film Les mystères des majorettes, le 30 mai prochain sur France 3.

Sans vraiment s'en rendre compte, Isabelle Vitari était tombée dans une routine qui l'étouffait. "Cela a duré trois semaines. Je ne faisais qu’acheter à manger, faire la cuisine, le ménage et m’occuper des enfants. Je me disais qu’il fallait que je prenne de la hauteur, que je relativise. Je ne ressentais plus rien. Je crois que mon cerveau s’est mis en mode survie. Et puis au fil des semaines, je me suis réouverte au monde, je me suis détendue, j’ai lu...", se remémore celle qui campait brillamment le personnage de Karine dans la série Nos chers voisins, sur TF1.

"Ma fille et moi, on s'est reconnectées"

Avec le recul, Isabelle Vitari a réalisé que cette période de confinement lui a surtout permis de renouer des liens solides avec ses enfants, et plus particulièrement avec sa fille Joséphine. "Ces dernières années étaient assez tendues entre nous. Elle ne cherchait plus la guerre et j’ai appris à me détendre aussi. Elle m’a beaucoup aidée sur les petites vidéos que je postais sur Instagram. Elle est très douée. Elle

Retrouvez cet article sur GALA

Adele amincie de 45 kilos : cette folie qu'elle a réalisée après son régime
Geneviève de Fontenay agacée par Nathalie Marquay : « Je ne suis pas une mère maquerelle »
Mort de Christophe : sa femme accusée d’avoir menti sur la date des obsèques
« Quand on tire, c’est pour tuer » : François Baroin ambitieux, cette phrase qui en dit long
Meghan Markle vexée par son image de diva capricieuse